Du chanvre au CBD

Beaucoup de boutiques spécialisées en vente de CBD s’ouvrent, et j’ai régulièrement des demandes et des questions sur le sujet. Il m’a donc semblé intéressant d’apporter quelques précisions sur le sujet.

Le cannabis sativa, nom botanique du chanvre autorisé, fait partie de la vie de l’homme depuis la nuit des temps où son utilisation se retrouvait (et se retrouve encore) dans de multiples domaines :

  • Les fibres : utilisées pour élaborer des cordages, des tissus, la construction (isolation), pour le paillage, litière des animaux
  • Les graines (appelées chènevis) sont elles utilisées dans l’alimentation humaine (huile) et animales, en cosmétique
  • Les fleurs séchées sont destinées à un usage de remède, compléments, tisanes

Il existe 3 espèces (sous espèces selon certains) de chanvre :

  • Cannabis sativa, chanvre textile, à fibre, chanvre industriel, pour l’huile, la cellulose (9 variétés inscrites au code de la santé publique sont autorisées à la culture en France) : il a une très faible teneur en THC (< 0.2 %) mais élevée en CBD. Les extraits titrés en CBD sont issus des feuilles et des tiges.
  • Cannabis indica : type résine il possède une teneur supérieure à 1 % en THC. Il donne une résine responsable des propriétés psychotropes. Sa culture tout comme sa commercialisation et sa consommation restent interdites en France.
  • Cannabis ruderalis : chanvre sauvage

THC / CBD : qu’est-ce ?

 Le cannabis sativa contient plus de 100 phytocannabinoïdes. Les molécules les plus répandues et étudiées sont le tétrahydrocannabinol (THC), le cannabidiol (CBD) et le cannabinol (CBN).

Tétrahydrocannabinol (THC) est la principale molécule à l’origine de l’effet psychotrope. Interdite, elle ne figurera pas dans les produits que vous pourrez trouver commercialisés.

Le cannabinol (CBN) ne provient pas directement de la plante mais de l’oxydation à l’air de libre du THC. Le CBN contient des composants psychoactifs 8 à 10 fois moins concentrés que ceux du THC (propriétés calmantes et sédatives à l’étude).

Le cannabidiol (CBD) n’a pas d’effet euphorisant. Il est responsable des effets antiinflammatoires du cannabis et vient aussi lisser l’effet psychotrope du THC. L’agence Mondiale Antidopage l’a sorti de sa liste des substances interdites et l’OMS a récemment jugé le CBD sûr et non addictif. Il est toutefois à préciser qu’un projet d’arrêté pour une interdiction de vente des fleurs brutes est en cours pour une publication fin 2021 début 2022.

Actuellement ce sont des extraits de feuilles et tiges du Cannabis Sativa titré en CBD qui sont utilisés pour leurs nombreuses propriétés médicinales. Mais quelles sont-elles ?

Principales actions du CBD, quels usages peut-on envisager ?

Le CBD fait l’objet de nombreuses études et son potentiel thérapeutique semble apparaitre comme immense tout en provoquant que peu d’effets indésirables et une faible toxicité aux doses recommandées (étude).

Il est particulièrement actif sur le système nerveux avec des « cibles » variées et en premier lieu une action anxiolytique mais également dans les troubles de l’humeur (action antidépressive), le stress chronique (et stress post traumatique), le sommeil (selon la dose et sensibilité personnelle).

Il est à l’étude par ailleurs dans les maladies neurodégénératives (Alzheimer, parkinson, sclérose en plaque, épilepsie) grâce à ses propriétés neuroprotectrices (Etude). Il pourrait également être intéressant dans les suites d’accident vasculaire cérébral.

En accompagnement des traitements dans les formes sévères d’épilepsie, il semble réduire la fréquence des crises d’épilepsie (à l’étude).

Il faut également citer ses effets antalgiques et anti-inflammatoires (parfois plusieurs centaines de fois supérieures à l’aspirine) : notamment sur l’inflammation articulaire (arthrose, polyarthrite, spondylarthrite), du côlon (intestin irritable), de l’encéphale (céphalées, migraines), fibromyalgie, psoriasis (Etude)…

Le CBD a aussi montré une capacité à réguler les médiateurs de l’immunité sur des modèles animaux de maladies auto-immunes (Etude)

Le CBD peut soulager les nausées et les vomissements, et serait d’ailleurs une aide au confort dans l’accompagnement des traitements des cancers. Des chercheurs américains ont d’autre part démontré que le CBD pouvait réduire l’expression de certains gènes responsables de la diffusion métastasique de nombreux cancers comme le sein ou la prostate et réduirait ainsi leur agressivité (Etude).

Le CBD est à l’étude pour la réduction des addictions comme le tabac, le cannabis, et certains commencent même à le proposer dans l’accompagnement au sevrage d’autres consommations comme l’alcool ou des drogues plus dures (opiacés et cocaïne Voir ici).

Comment le prendre ?

On peut le trouver sous différentes formes, la principale étant la forme huileuse, nature ou aromatisée : Pour une meilleure biodisponibilité des principes actifs, il est préférable de déposer la ou les gouttes selon le dosage sous la langue (dosage qui sera fonction des sensibilités individuelles et personnalisé avec un praticien en fonction des cas).

Il peut y avoir un ajout dans des préparations à infuser (thé, maté, rooibos, tisanes, …)

On peut également le trouver sous forme de crème pour un soulagement des douleurs musculaires et articulaires.

Effets secondaires / précautions d’emploi

Il peut entrainer des somnolences, parfois des diarrhées, des modifications de l’appétit chez certains. Il n’y a pas de toxicité chez l’humain aux dosages habituellement conseillés, mais l’usage plus répandu à ce jour pourrait augmenter le nombre d’études pour préciser s’il y a lieu des effets non mentionnés à ce jour (Etude).

Le CBD induisant une activité au niveau du foie (inhibition de certains enzymes) il conviendra d’être prudent en cas de prises de médicaments (risques de modifications de leurs activités et actions croisées) notamment en cas de prises de fortes doses de CBD et d’un traitement au long court.

Il sera déconseillé aux enfants sans suivi par un professionnel de santé et contre-indiqué chez les femmes enceintes et allaitantes.

En conclusion

Le CBD, en dehors de son effet mode, peut apporter un soutien intéressant dans diverses situations et ce sur des périodes variables : cela peut être très ponctuellement tout comme sur une période plus longue puisqu’il n’y a pas d’effet de dépendance. J’ai d’ailleurs déjà eu de très bons retours de mes consultants à qui je l’avais conseillé.

Il pourrait même être utilisé chez vos animaux (adaptation selon poids/taille à prévoir bien entendu, un conseil professionnel étant préférable).

Par contre veiller à sa qualité, son origine, et à ce que cela soit un CBD naturel et non synthétique : il semblerait que l’organisme humain ne soit pas adapté pour métaboliser correctement le CBD synthétique (des risques de maladies graves et même décès ont été rapportés aux US)

Ne pas hésiter à vous faire accompagner par un praticien.

Kilos en trop, que faire ?

Kilos en trop, que faire ?

Nous arrivons au printemps et les différents magazines vont partir à l’assaut des kilos en trop pour un été au top… et cette année, est venu se rajouter le confinement qui pour certains n’a pas aidé sur ces kilos …. En matière de gestion du poids, il serait bien...

lire plus
Andropause ou Déficit Androgénique Lié à l’Age

Andropause ou Déficit Androgénique Lié à l’Age

Si l’on parle plus volontiers et plus couramment de la ménopause, il est moins courant de parler d’andropause, plus élégamment appelée Déficit Androgénique Lié à l’Age (DALA) ! C’est pourquoi j’ai choisi d’aborder aujourd’hui ce sujet. Qu’est-ce que l’andropause...

lire plus
SUCRES ET GLUCIDES

SUCRES ET GLUCIDES

Lorsque l’on évoque le sucre plusieurs mots peuvent venir à l’esprit. Ceux que j’entends régulièrement sont : douceur, réconfort, mais aussi addiction, poids, … La consommation de sucre ne fait que croitre et a augmenté de manière exponentielle au cours des 150...

lire plus
REGARD SUR LE POIDS

REGARD SUR LE POIDS

A la suite de plusieurs demandes, je vous propose un résumé de ma conférence du 28 mars dernier. Le thème était : « Le poids… une vérité peut en cacher une autre » Nous sommes à un moment de l’année qui voit fleurir bon nombre de conseils sur la perte de poids. A...

lire plus
POURQUOI DES PROTÉINES ?

POURQUOI DES PROTÉINES ?

antôt décriées tantôt portées aux nues, végétales, animales… l’objet ici n’est pas de lancer une polémique mais d’apporter ou rappeler quelques informations sur leurs rôles souvent méconnus et nos besoins. J’ai été d’autant plus motivée en voyant en rendez-vous, de...

lire plus
NATUROPATHE à GIF-SUR-YVETTE

NATUROPATHE à GIF-SUR-YVETTE

Pourquoi consulter un naturopathe/nutrithérapeute ? Cela peut être simplement à titre préventif pour préserver ce capital vitalité/santé. Mais aussi lorsque des soucis viennent altérer votre quotidien. Si vous souffrez de troubles ou pathologies chroniques, un...

lire plus
HYPERSENSIBILITÉS ALIMENTAIRES

HYPERSENSIBILITÉS ALIMENTAIRES

On entend de plus en plus parler d’intolérances ou d’hypersensibilités alimentaires. Qui n’a pas autour de soi quelqu’un intolérant à un aliment voire plus ? Qu’est-ce qui explique ce nombre croissant de cas, qu’est-ce qu’une intolérance alimentaire, comment peut-elle...

lire plus
NATUROPATHE À RAMBOUILLET

NATUROPATHE À RAMBOUILLET

65 rue de la Louvière, 78120 Rambouillet 01 69 30 76 81 A partir du 26 septembre 2016, je vous propose un nouveau lieu de consultation en naturopathie nutrithérapie à Rambouillet : Atelier du Corps et Esprit 65 rue de la Louvière 78120 Rambouillet Accès possible...

lire plus
LES PRODUITS LIGHT ET LE DIABÈTE

LES PRODUITS LIGHT ET LE DIABÈTE

Le “light” favorise le diabète… On savait que le light ne faisait pas maigrir, désormais on apprend que les boissons light sont associées à un risque élevé de développer un diabète de type 2. Selon une étude de l’Inserm qui a suivi pendant plus de 14 ans plus de...

lire plus